Lien entre sensations, émotions, présence

Ce qui fait lien c’est l’attention. Notre faculté d’attention. C’est à dire notre capacité à jouer avec la focale de notre attention et de tenir, maintenir, poser, notre attention sur quelque chose. Un objet, une partie de notre corps, un but, une lecture, une idée, un concept, un souvenir, une sensation, une émotion, une impression, une intuition, un état d’être, etc.

L’émotion est une des conséquences physiologiques d’être en relation avec notre environnement, ce qui est une façon de dire que nous baignons en permanence dans nos émotions. Petites ou grandes, discrètes, interdites, subtiles, jouées, appréciées, détestées… nous sommes parcourus en permanence par une variété infinie d’émotions. Nos cultures, nos éducations, les conventions, notre personnalité, notre connaissance de nous-même, influencent notre aisance et notre capacité à vivre et tenir compte de nos émotions, des plus spéculaires aux plus infimes.

L’émotion est la messagère naturelle d’un besoin fondamental qui émerge en nous à un instant T et elle mobilise l’énergie dans notre corps pour passer à l’action en vue de satisfaire ce besoin.

En tournant notre attention vers les sensations produites dans notre corps par une émotion, nous pouvons accueillir son message et son énergie pour agir en vue de satisfaire notre besoin. Ce besoin fondamental est le nôtre, il est souverain. Personne d’autre que nous-même ne peut l’identifier. Personne d’autre que nous n’est en mesure de l’empêcher, de le nier ou de le détourner. Dans le cadre professionnel, il s’agit de formaliser l’expression de ce besoin ainsi que nos agissements pour le satisfaire, et ce, en respect et en cohésion avec le cadre, les enjeux, les possibilités de notre contexte professionnel.

Quant à la présence… Présence à soi, présence à l’autre. Présence à ce qui se passe au moment où cela se passe. Une des façons d’envisager l’accès à notre état de présence maximum, est d’avoir répondu à nos besoins du moment. Quand nos besoins du moment sont satisfaits, il reste notre présence entièrement disponible à la situation et/ou la relation du moment. Notre présence est disponible à « ce qui est là », c’est à dire que nos facultés et nos ressources naturelles sont disposées à se mobiliser spontanément et de façon appropriée.

la relation du jo

la relation par le jô (bâton d’entraînement en aïkido)

Certains de nos équipiers chez Développer les talents considèrent que l’attention est la première compétence des métiers de la relation d’aide (dirigeant, manager, coach, soignant, enseignant, agent de sécurité, formateur, facilitateur, etc). Et que la voie corporelle est la plus rapide et efficace pour capter et explorer cette compétence. C’est pourquoi nous proposons des ateliers à médiation corporelle d’une journée, dédiés à la découverte ou à l’approfondissement de ce lien entre sensations, émotions, présence. Ces ateliers se déroulent dans des lieux particulièrement adaptés, par exemple comme un dojo.

Toutes les séquences proposées dans cette journée, ont pour but de nous placer dans des conditions favorables pour exercer notre attention et pour chacun de (re)découvrir des leviers, des raccourcis, des évidences pour cheminer entre ses sensations, ses émotions, en vue de s’ouvrir à sa présence, approfondir ses appuis internes, en découvrir de nouveaux, et avoir envie / trouver un moyen, de les transposer dans sa pratique professionnelle.

Partager cet article
Au cours de 25 années de projets techniques pour l’industrie et le tertiaire, ma sensibilité m’engage au service de la qualité des relations humaines et professionnelles. C’est en premier lieu sur le terrain de l'entreprise que j’expérimente intuitivement la résistance au changement. Ma quête de sens, les rencontres et les formations m’orientent vers le métier “d’accompagnant du changement”. En ce sens, je conjugue depuis 2010 des pratiques telles que le Kototama (mouvements corporels et sons vocalisés, famille de l’Aïkido), l’Hypnose Clinique, le Travail par la Voix (approche psycho-corporelle), le Coaching individuel et d’Équipe, l’Accompagnement par le Toucher (pratique kinesthésique), le Groupe de Codéveloppement Professionnel, la Facilitation des Dynamiques Collectives.